[./presentation.html]
[./statuts.html]
[./adhesion.html]
[./comite.html]
[./commemoration.html]
[./colloque.html]
[./contact.html]
[./shah2013.html]
[./shah2009.html]
[./princesse.html]
[./aryana.html]
[./shah.html]
[./jeannedarc.html]
[./shah2011.html]
[./shah2012.html]
[./shah2014.html]
[./shah2015.html]
[./shah2016.html]
[./shah2017.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Mémorial des Rois
BP 523, 75825 Paris cedex 17
tel/fax: 01 40 25 06 55
courriel: contact (at) rex2000.fr
Vive le Roi, Да здравствует царь, Javid Shah, Ζήτω ο βασιλιάς, Viva il re, ¡Viva el rey, Visca el rei, Viva o rei, Es lebe der König, Long live the King, Dirgahayu raja, Long live ang hari, ยาวสดกษัตริย์ ,Nhà vua sống lâu, Tähistame kuningas, Länge leve kungen, Lenge leve kongen, eve de koning, राजा चिरंजीव, Tegul gyvena karalius, Lai dzīvo karalis, Да живее царят, Živio kralj, Живео краљ, Nech žije kráľ,Naj živi kralj, Ať žije král, Хай живе цар, Trăiască regele, Long live mbretit, Tähistame kuningas, Kauan eläköön kuningas, Éljen a király, Uzun Kral canlı
Commémoration panroyale du 26 juillet 2009
Colloque commémoratif du dimanche 25 octobre 2009
Commémoration du lundi 21 juin 2010: 25e anniversaire de la disparition du général Aryana
Commémoration panroyale du 26 juillet 2010: les 30 ans de la disparition de Sa Majesté le Shah
Commémoration royale du 14 mai 2011 : in memoriam Princesse Azadeh, la Jeanne d'Arc perse
Commémoration panroyale du 26 juillet 2011
Commémoration panroyale du 26 juillet 2012
Commémoration panroyale du 22 juillet 2000 : les 20 ans de la disparition de Sa Majesté le Shah
Commémoration panroyale du samedi 27 juillet 2013
Commémoration panroyale du 26 juillet 2008
Commémoration du 25e anniversaire de la disparition du Prince Chahriar:  7 décembre 2004
Commémoration panroyale du 26 juillet 2014
Commémoration panroyale du samedi 25 juillet 2015
Conférence commémorative historique
in memoriam Sa Majesté le Shah d’Iran      
     2 500 ans de Civilisation royale perse résurgente
du Roi des Rois Cyrus le Grand à la dynastie néo-antique Pahlavi,

pourfenderesse des TOTALITARISMES dystopique COMMUNISTE & anatopique ISLAMISTE,
exauceresse des aspirations millénaires de la Nation royale perse au « statu quo ante islam »
    Samedi 28 juillet 2018 de 16h à 19h
Mairie du XVIe  71 av. Henri Martin, 75016 Paris
(Entrée libre et gratuite sur RESERVATION)
 Renseignements et inscriptions auprès du secrétariat du Mémorial des Rois :
tel/fax: 01 40 25 06 55 (laisser nom & coordonnées sur le répondeur),  
courriel: cyrus (at) rex2000.fr
  
Commémoration panroyale du 30 juillet 2016
Conférence commémorative historique
du samedi 28 juillet 2018 de 16h à 19h
2500 ans de Civilisation royale perse résurgente
du Roi des Rois Cyrus le Grand à la dynastie néo-antique Pahlavi

et hommage aux grandes personnalités disparues (au cours des douze derniers mois)
Commémoration panroyale du samedi 29 juillet 2017
IN MEMORIAM I
 
Sera également rendu hommage, comme chaque année, aux personnalités récemment disparues, parmi lesquelles et non exhaustivement :  

-l’ancien Roi Michel de Roumanie, marié à feu la Princesse Anne de Bourbon-Parme, descendante du Roi Louis XIV,

-le Prince consort du Danemark, français de naissance, Henri de Monpezat,

-Jean d’Ormesson, immortel écrivain et journaliste,

-Gonzague Saint-Bris, romancier et historien non conformiste,

-le général Philippe Rondot, fin connaisseur de l’Orient compliqué et de la Perse, formé sous la houlette d’Alexandre de Marenches, ami fidèle de la Perse royale,

-Robert Turcan, archéologue et historien, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres, membre du Comité d’honneur du Mémorial des Rois et plus éminent spécialiste mondial des mystères de Mithra, ce culte initiatique mystique perse qui imprégna tant l’Occident anté- et proto-chrétien,

-Arnaud d’Hauterives, peintre, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts (dont l’Impératrice d’Iran est la doyenne),

-Yves Boiret, architecte et académicien, membre du Comité académique Cyrus le Grand fondé par le Mémorial des Rois,

  
IN MEMORIAM II (suite)
 

-Ivan Gobry, historien et biographe prolifique et infatigable des Rois de France et cardinaux,

-Dariush Shayegan, le plus grand philosophe persan contemporain, d’expression française, auteur notamment de "La lumière vient d'Occident" et d'un livre-testament "L’âme poétique persane"

-Pierre Milza, historien atypique, biographe de Voltaire et de l'empereur Napoléon III,

-Jean Rochefort, comédien et acteur hors pair

-Pierre Bellemare, pionnier des médias audiovisuels,

-le baron Edouard-Jean Empain,

-Luc Beyer de Ryke, euro-député et journaliste

-Stephen Hawking, astrophysicien persanophile,

-Johnny Hallyday, chanteur populaire,

qui se produisit en concert privé dans cet Iran royal autrefois si francophile aux échelons les plus élevés de l’Etat




                                                                               


  


  
Consacrée à la plurimillénaire Civilisation royale perse et à son antiquissime et pérenne héritage sapiential CYRUSien, quintessentiellement exemplifié par la dynastie néo-antiquisante perse Pahlavi, programmatiquement philo-occidentale et laïcisante, laquelle brilla non seulement par son modernisme et son féminisme, mais aussi et surtout par la remise à l'honneur des plus antiques et authentiques traditions perses, cette conférence commémorative historique annuelle est une invitation à revisiter l'Histoire tourmentée d'un Etat-Nation, parmi les plus anciens et les plus immuables de l'Humanité, laboratoire d'idées et précieuse réserve d'antidotes face aux tourments les plus inextricables et aux vicissitudes du destin, pour avoir survécu à toutes les tragédies et dévastations qui l'ont frappé (et qui s'est même relevé du passage d'un Gengis Khan...), et pour avoir su préserver son identité là où d'autres antiques et prestigieuses nations comme l'Egypte pharaonique se sont laissées irrémédiablement acculturées.
En ces temps d’exacerbation de conflits larvés entre Orient et Occident, sur fond de montée inexorable des menaces totalitaires et terroristes, désormais plus endogènes qu’exogènes, notre commémoration historique se propose de jeter un pont entre un passé relativement irénique  quoique estompé, susceptible de régénérescence, où primaient concorde et entente entre Nations, et un possible avenir alternatif contre-dystopique qui s’en voudrait le miroir réflecteur perfectible, une occasion rare de relire et de revisiter les plus belles pages – si inspirantes, n’eussent-elles été à ce point méconnues voire occultées – de la très dense histoire des relations bilatérales franco- persanes, plongeant leurs profondes racines dans une amitié multi-séculaire affinitaire, jadis marquées, du côté persan, par une francophilie passionnelle et inconditionnelle (français, naguère encore langue usuelle de la Cour impériale perse et idiome préférentiel des élites persanes royales) et dont la flamme incandescente est, contre vents et marées, et malgré les tempêtes de l’Histoire, entretenue par les derniers représentants de cet âge d’or diplomatique et inter-culturel au travers de la diaspora persane la plus francophile.
IN MEMORIAM